Pages Menu
Menu

Enseignement et Pratique de la Demeure en Ascèse

Enseignement et Pratique de la Demeure en Ascèse (Nyoung Né)

du samedi 10 octobre au soir au mardi 27 octobre après-midi

Celui-dont-les-Yeux Embrassent-le-Monde à mille bras et mille yeux (Tchenrézig Tchagtong Khyentong)

Cette pratique est principalement basée sur le développement de l’amour et de la compassion au moyen du pur support de méditation qu’est la manifestation de Tchènrézig à mille bras.

La pratique comporte une première journée de jeûne partiel et une seconde journée de jeûne strict accompagné de vœux d’éthique.

 

Présentation de la pratique

La pratique de Nyoung Né signifie demeurer en ascèse. C’est une pratique de méditation comprenant le respect des trois types de vœux : les vœux du Vinaya (relatif à l’éthique pure) en respectant les huit branches des vœux de Sodjong (qui représente la restauration et la purification des engagements relatif à la libération individuelle) qui sont :

  • Ne pas ôter la vie (nous respectons toute forme de vie jusqu’à la plus infime),
  • Ne pas prendre les possessions d’autrui (nous abandonnons ainsi l’envie et la convoitise),
  • Abandonner l’activité sexuelle (afin de préserver une éthique pure),
  • Ne pas mentir (afin de ne pas induire les autres en erreur), comprend de ne pas dire de paroles inutiles. (Le jour de Nyoung Né nous observons le silence afin de cultiver l’attention et la vigilance),
  • Ne pas prendre de nourriture aux heures indues (pour faciliter la conscience vive) et ne pas absorber d’intoxicants (afin de garder l’esprit limpide),
  • Ne pas porter d’ornement, de parfum (pour ne pas chercher à paraître en se mettant en valeur),
  • Ne pas chanter ni danser (afin de ne pas attirer l’attention ou se distraire),
  • Ne pas s’asseoir sur des sièges luxueux ou qui ne conviennent pas (afin de ne pas développer l’orgueil).

Pour Nyé Né et Nyoung Né les vœux sont identiques. Pour Nyé Né nous pouvons manger et boire aux heures prescrites, et nous pouvons parler modérément de façon utile. Le jour de Nyoung Né nous ne buvons pas, ne mangeons pas et ne parlons pas.

Nous observons normalement les vœux de Nyé Né le premier jour et les vœux de Nyoung Né le deuxième jour.

Par la façon dont nous prenons ces vœux et dirigeons notre esprit lors de la pratique, nous développons l’esprit d’éveil altruiste, aussi cette pratique s’inscrit dans la pratique du Grand Véhicule (Mahayana). Par la méditation sur l’amour et la compassion manifestés par l’aspect de Tchenrézig à onze visages et mille bras et la récitation de son mantra, nous pratiquons aussi le véhicule du mantra secret encore appelé Vajrayana.

Ainsi, il est enseigné qu’en effectuant parfaitement cette pratique de Nyoung Né, nous devenons un détenteur des trois sortes de vœux.

Nous pratiquons trois fois par jour le rituel de Tchènrézig aux onze visages.

Un Nyoung Né se déroule sur une paire de jours : le premier jour nous prenons une simple soupe de riz le matin à 7 heures et à midi nous prenons un repas exclusivement végétarien. Pendant les pauses nous pouvons nous désaltérer. Le deuxième jour, nous nous abstenons de boisson, de nourriture et de parole jusqu’au lendemain au moment de la soupe de riz. Un Nyoung Né se termine à 9 heures le troisième jour.

Textes nécessaires :

La pratique de du Parfait Vainqueur Adamantin (Namdjompa), les cent mille Mantras (Verbes sacrés), les prières au Bouddha, le rituel de Nyoung Né, le Trésor de Prières de Souhaits, les prières annexes de Nyoung Né.

Parfois nous récitons la longue prière pour renaître dans les Purs Champs de Félicité ou encore nous faisons la pratique du Bouddha de la Médecine.

Les textes en Français sont disponibles sur place.

Requérir la Protection de l’Éveil (Refuge) :

S’engager dans la voie de l’éveil avec la motivation altruiste, se placer sous la protection des Trois Rares et Sublimes que l’on nomme encore les Trois Joyaux, c’est ce que l’on appelle Requérir la Protection de l’Éveil. Dans le Vadrayana comme dans les autres écoles de l’Enseignement du Bouddha, nous nous plaçons sous sa protection qui représente l’Éveil parfait. Nous nous plaçons sous la protection de l’Enseignement de l’Éveil, le chemin qui mène à la libération et de l’Assemblée des Êtres Éveillés qui sont les guides qui nous permettent de suivre la voie sans erreur.  Et encore nous nous plaçons sous la protection des Trois Racines que sont les Lamas (Maîtres Insurpassables), Racine et de la Lignée, les Ydams (Déités Liens de l’Esprit), qui sont des aspects du Bouddha et les Protecteurs de l’Enseignement.

Si vous n’avez jamais requis la Protection de l’Éveil, il serait bon de le faire car il est préférable d’avoir ces vœux si vous souhaitez vous engager dans une pratique du Vadjrayana telle que les Nyoung Né.

La valeur exceptionnelle d’une telle retraite est au-delà de toute explication et imagination. Les bienfaits qui en découlent sont impossibles à mesurer. C’est pourquoi il est particulièrement merveilleux de vous joindre à celle-ci.

Il vous est possible de nous accompagner pour la durée de votre choix.

La pratique de huit Nyoung Né est extrêmement bénéfique. Il est énoncé par le Bouddha que cela ferme la porte des renaissances dans les six classes d’êtres et permet de renaître en la Terre Pure de Félicité (Déouatchèn).

Même si vous ne pouvez faire qu’un seul Nyoung Né c’est aussi excellent. Il est enseigné que pratiquer un seul Nyoung Né ferme la porte des renaissances dans les mondes inférieurs où il n’y a que souffrance.

Tout cela est enseigné pour faire comprendre l’ampleur et la profondeur au-delà de toute mesure des bienfaits qui lui sont associés.

Les Nyoung-Né en images

Up