Pages Menu
Menu

La Voie du Grand Sceau et de l’Entraînement de l’Esprit

 

La méditation selon la Voie du Grand Sceau

L’entraînement de l’esprit

La méditation dans la nature en montagne

Les Préliminaires à la Voie du Grand Sceau

 

La méditation selon la Voie du Grand Sceau

 

Bouddha Shakyamouni,
Maître de toutes les lignées

La méditation du Grand Sceau (Mahamoudra) est la méditation essentielle sur la nature même de l’esprit.

Elle est enseignée de façon progressive ou directe en fonction des aptitudes et de la progression de chacun ou encore selon la situation.

La posture physique, divers supports de méditation, ainsi que l’absence de support sont enseignés selon les aspirations.

Les instructions relatives à cette méditation sont nommées directes ou véritables. En effet, la méditation est expliquée sans artifice et au-delà de tout symbolisme.

Up

L’entraînement de l’esprit

 

Seigneur de la Connaissance, Glorieux Atisha, (jo bo rje dPal ldan A ti sha, Atisha Dipankara Shrijnana)

Cette pratique du Mahayana (Grand Véhicule) est essentielle dans le développement de l’Esprit d’Eveil altruiste.

Elle comprend la récitation de la prière aux Maîtres de la lignée de cette transmission et la mise en application des instructions qui sont données tout au long de la retraite.

Les multiples aspects du développement des deux esprits d’éveil sont expliqués. L’aspect relatif, par exemple, au moyen du don du bonheur et de la prise en charge de la souffrance. L’aspect ultime, par le développement naturel de la non conceptualité-vacuité indissociable de la clarté et de la félicité.

Up

Méditation dans la nature en montagne 

Paysage à découvrir avec le regard intérieur

La méditation dans la nature tout en marchant lentement est un excellent support qui peut induire la détente et l’ouverture de l’esprit, et nous permet de devenir un réceptacle approprié pour réaliser la nature de l’esprit.

La marche lente et méditative est silencieuse. Elle est entrecoupée de pauses de méditation tout au long du trajet, au cours desquelles des instructions sont dispensées.

Nous commençons la journée par une session de méditation dans le Temple puis nous partons après le petit déjeuner en emportant avec nous le repas de midi. A la mi-journée, à l’issue d’une pause de méditation, nous prenons le repas suivi d’un peu de détente avant de reprendre la marche de retour. Nous revenons dans l’après-midi. Un temps de repos est aménagé. Une dernière session de méditation peut avoir lieu après le repas du soir en fonction de l’état de fatigue.

Le rythme de chaque marche est lent, il s’agit néanmoins de balades qui peuvent être relativement longues (environ 10 km).

Nous demandons impérativement que le groupe reste uni dans la méditation, le silence, le respect et la marche.

Il est important de se munir de bonnes chaussures de marche, d’un imperméable, de vêtements chauds, de lunettes de soleil, de protections solaires, d’un chapeau et éventuellement de deux bâtons de marche. Il faut également prévoir un sac à dos, une gourde ou bouteille d’eau et deux boites hermétiques (« Tupperware ») pour emporter le déjeuner.

Méditation dans la nature en images

Up

Les Préliminaires à la Voie du Grand Sceau

 

Arbre qui exauce les souhaits,
aux Six Sources de Refuge

 

Les préliminaires à la voie du Grand Sceau (Ngöndro) sont un aspect très important de la voie, car ils établissent une base ferme et sûre pour une progression sans erreur.

Ils comprennent la réflexion sur les quatre idées qui détournent l’esprit de l’attrait pour l’activité ordinaire du cycle des existences, qui se nomment préliminaires communs.

Sur cette base, les quatre préliminaires non commun sont pratiqués, généralement en effectuant une série de cent mille de chaque.

Cette fondation établit l’esprit dans des dispositions très favorables à la réception de la grâce, qui est elle-même un aspect indispensable à l’accomplissement de l’éveil.

Cette pratique nécessite une certaine endurance et demande un investissement particulier.

Up